<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

La pédagogie universitaire - Revue internationale d’éducation de Sèvres - n° 80, avril 2019

 

Dossier « La pédagogie universitaire » - Coordination : Philippe Lalle

-  La transformation de l’éducation au fil du temps, une longue marche

Philippe Lalle, Simone Bonnafous

Depuis un certain nombre d’années, l’université connaît de nombreuses mutations qui font évoluer l’enseignement et favorisent le développement d’un objet nouveau : la pédagogie universitaire. Les pratiques d’enseignement se modifient sous l’influence des changements sociaux et sociétaux : massification, arrivée des nouvelles technologies, changement du rapport au savoir, aspirations nouvelles et mobilité accrue des étudiants, exigence de pédagogies diversifiées, etc. De nouvelles formes d’enseignement apparaissent (apprentissage par problèmes, classe inversée, formations à distance, hybrides ou co-modales...), mais ce sont aussi les modalités d’évaluation et les espaces d’apprentissage qui changent. Et si, il y a quelques années encore, la formation des enseignants universitaires à la pédagogie était inexistante, des centres d’appui à la pédagogie se créent maintenant dans le monde entier, quelle que soit la typologie des établissements, tandis qu’émerge la question de la valorisation de l’engagement pédagogique des enseignants.

-  La formation du supérieur : un levier de transformation des universités québécoises

Christelle Lison, Didier Paquelin

Depuis le Moyen Âge, les universités ont progressivement quitté leur fonction première centrée sur l’enseignement pour donner davantage de place à la recherche. Une culture et des pratiques professionnelles fortement ancrées dans une approche magistro-centrée semblent aujourd’hui moins en adéquation avec les attentes et les besoins des apprenants comme des acteurs du monde socio-économique actuel. La transformation des pra- tiques pédagogiques devient une impérative nécessité, qui suppose un accompagnement des enseignants visant le développement d’un nouveau corpus de gestes professionnels appuyé sur des capacités et des compétences parfois éloignées de leur cœur de métier. Pour y parvenir, plusieurs universités québécoises ont investi dans la formation des enseignants afin de créer une dynamique collective qui, partant des pratiques actuelles, vise un bien-être pédagogique fondé sur la réflexivité étayée par les résultats de la recherche en pédagogie de l’enseignement supérieur. Sans en faire une obligation, elles considèrent que proposer des espaces de développement professionnel pédagogique amène des re- tombées non seulement pour les individus qui s’y engagent mais aussi à l’échelle institutionnelle.

-  La pédagogie universitaire en Belgique francophone : un processus qui s’inscrit dans la durée

Marcel Lebrun, Jean-Marie De Ketele

Comme dans d’autres pays, le développement de la pédagogie universitaire en Belgique francophone s’inscrit dans un temps long et passe par diverses phases, dont le décollage et la durée varient d’une d’université à l’autre. Dans un premier temps, l’article décrit de manière historique, depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, l’évolution de la pédagogie universitaire à l’Université catholique de Louvain. Ensuite, quelques points essentiels de ce développement sont détaillés, en particulier la prise en compte par l’institution et le dossier de valorisation pédagogique, en élargissant l’analyse à d’autres institutions et à différents réseaux.

-  La longue marche pour la formation pédagogique des enseignants du supérieur au Liban

Nada Moghaizel-Nasr

L’auteure commence par expliciter l’enjeu de la formation pédagogique des enseignants universitaires, à la lumière des compétences à développer auprès des étudiants pour le XXIe siècle. Elle présente ensuite le cadre national impactant les pratiques pédagogiques dans les universités libanaises, l’état des lieux de la formation pédagogique des enseignants dans ces universités ainsi que les projets institutionnels ayant une portée nationale. Elle conclut par une réflexion sur les conditions favorisant l’amélioration des pratiques enseignantes et sur l’enjeu sociétal de la pédagogie universitaire, qui favorise une qualité inclusive de l’enseignement.

-  L’Université virtuelle du Sénégal : une réponse à la massification et aux inégalités d’accès à l’enseignement supérieur

Abdourahmane Mbengue, Lionel Meinertzhagen

Pour répondre aux défis de la massification et de l’inégalité d’accès dans l’enseigne- ment supérieur d’Afrique subsaharienne, la formation à distance est reconnue comme une solution. Créée en 2013, l’Université virtuelle du Sénégal est rapidement devenue la première université publique entièrement numérique en Afrique francophone subsaharienne et la deuxième en termes d’effectifs au Sénégal. L’article présente les dispositifs de formation en ligne, tels que des plateformes à distance (Moodle), des classes virtuelles (Blackboard collaborate) et un réseau d’espaces numériques ouverts (ENO) disséminés dans différentes régions du pays. Il analyse ensuite les difficultés de démarrage et les conséquences sur la perception de l’opinion, les premières leçons tirées et les mesures de remédiations prises pour une montée en puissance de l’UVS. L’ambition est d’en faire un acteur africain incontournable de la pédagogie universitaire numérique.

-  De l’expérimentation des innovations pédagogiques numériques à leur généralisation en France

Philippe Dulbecco

Les universités françaises sont nombreuses à avoir ouvert le chantier de la transforma- tion pédagogique et numérique avec des équipes d’abord pionnières, aujourd’hui re- jointes par un plus grand nombre d’enseignants-chercheurs. Le risque est fort toutefois que cette nouvelle étape de développement des innovations pédagogiques numériques au sein des universités ne permette pas d’atteindre l’objectif poursuivi, celui du passage de l’expérimentation à la généralisation. L’article souligne les fondamentaux de la trans- formation (la temporalité, le portage politique, l’appropriation par les acteurs et les usagers) et décrit les mesures d’accompagnement nécessaires en termes d’organisation, de pilotage et d’administration des établissements concernés.

-  Des centres pour le développement de l’enseignement et de l’apprentissage dans les universités chinoises de recherche

Le cas de l’Université de Xiamen Fan Wu

La mise en place de centres pour le développement pédagogique ayant pour but de promouvoir l’excellence des professeurs en matière d’enseignement dans les universités de recherche est considérée comme étant l’une des approches les plus importantes de la construction de l’identité de l’enseignement supérieur en Chine. L’étude du cas du Centre pour le développement de l’enseignement et de l’apprentissage (Center for Teaching and Learning Development : CTLD) au sein de l’Université de Xiamen permet d’illustrer les problèmes à résoudre et les défis à relever, les programmes et les services efficaces ainsi que les principes et les pratiques pertinents que l’on peut retirer de l’expérience du CTLD. Cette étude de cas montre également comment, lorsque la mission, la gestion et la programmation de ces centres sont bien adaptées aux différentes facettes d’une université de recherche, un tel centre pour le développement pédagogique est au service de la création d’une culture de l’excellence en matière d’enseignement.

-  La réforme de la pédagogie universitaire au Danemark : le cas de l’apprentissage par problèmes

Bettina Dahl, Jette Egelund Holgaard

Depuis sa création, l’université d’Alborg au Danemark met en pratique l’apprentissage par projets et par problèmes (APP ou « problem based learning »). Si le modèle APP a évolué au fil du temps, tous les programmes de l’université sont fondés sur les principes partagés de l’APP, selon lesquels l’étudiant travaille sur un problème fondé sur des projets faisant appel à la théorie pour résoudre ou expliquer un problème authentique, et contextualiser ainsi le savoir disciplinaire. L’université met fortement l’accent sur la formation en APP des étudiants comme des professeurs, ainsi que sur un fort axe de re- cherche en matière d’APP. Il s’agit d’une approche systémique qui met en valeur un apprentissage actif, collaboratif et centré sur l’étudiant.

Site de la revue.