<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Pratiques sociales et apprentissages - 8-9 juin 2017

 

Saint-Denis, France

Le centre de recherche interuniversitaire EXPERICE (Université Paris 8 / Université Paris 13 / Université de Pau et des Pays de l’Adour) organise les 8 et 9 juin 2017 un colloque sur la question des pratiques sociales et de leurs rapports avec les processus d’apprentissage.

L’objectif général est d’interroger le co-adossement des processus d’apprentissage et des pratiques sociales : en quoi les pratiques sociales sont-elles porteuses d’apprentissage ? En quoi les situations « apprenantes » peuvent-elles être génératrices de pratiques sociales ? Il s’agit de s’intéresser aux apprentissages tout au long de la vie, des plus jeunes enfants aux adultes les plus âgés, dans l’ensemble des contextes de vie : familles, structures institutionnelles, associations, monde du travail, loisirs, mondes virtuels...

Le colloque invite à étudier des pratiques qui n’ont pas pour objectif premier l’apprentissage ou l’éducation mais qui peuvent avoir des effets d’apprentissage, que ceux-ci soient repérés ou non, formalisés ou non a posteriori. Comment analyser, définir, penser la pratique, la pratique sociale ? Comment questionner les théories de l’apprentissage quant à leur prise en compte des pratiques quotidiennes ou ordinaires ? Quelles relations les pratiques entretiennent-elles avec l’apprentissage dans la mesure où l’on peut considérer que la pratique renvoie à ce qui a été appris ? Il s’agit également d’analyser les dispositifs éducatifs comme des pratiques sociales dont les effets ne se limitent pas à ceux qui sont attendus et sont en particulier le lieu d’apprentissages en quelque sorte « clandestins ». Quels sont les effets d’apprentissage que peuvent avoir des pratiques sociales (liées au travail, aux loisirs, à la vie quotidienne, etc.) qui ne visent pas un ou des objectifs éducatifs explicites ou premiers ?

Les rapports « pratiques sociales / apprentissages » ont ainsi à voir avec des concepts tels que ceux d’apprentissage informel, d’expérience, de participation, d’autoformation, de praxis, de poïesis, d’action, de discours, de corporéité, de geste, d’intention... Les recherches qui s’y confrontent appellent alors un repérage des pratiques et des apprentissages, de leurs formes et de leurs éventuelles formalisations.

Ces recherches soulèvent également des questions méthodologiques et épistémologiques. Dans le flux bien souvent invisible et indicible tant des pratiques que des apprentissages, quelles sont les « données » pertinentes ? Comment les recueillir/construire ? Comment les analyser et les interpréter ? Comment, en somme, offrir un cadre d’intelligibilité cohérent avec ces « objets » toujours présents et toujours déjà passés-transformés ? L’un des enjeux serait-il de déplacer les lignes de force entre chercheurs et acteurs, de renouveler à la fois les pratiques et les apprentissages de la recherche ?

En ligne.