<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Thèse de Muriel Grosbois

Projet collectif de création d’une ressource numérique comme levier d’apprentissage de l’anglais

 

Thèse de didactique des langues soutenue le 17 octobre 2006, à l’université Paris III.

Jury :

Françoise Demaizière, université Paris 7, université Paris III, directeur de recherche ;

Jean-Paul Narcy-Combes, université Paris III ;

Claude Springer, université Strasbourg 2 ;

Claire Tardieu, IUFM de Paris ;

André Tricot, IUFM Midi-Pyrénées

Thèse disponible en ligne sur TEL.

Résumé

Cette étude relève du domaine de la didactique des langues et de l’usage des TIC.

Elle s’appuie sur une recherche-action portant sur un projet collectif de création d’une ressource numérique par des stagiaires professeurs des écoles de l’IUFM de Paris et des étudiants du King’s College de Londres. Nous avons émis l’hypothèse que cette tâche est susceptible d’opérer comme levier d’apprentissage de l’anglais pour les stagiaires, et nous avons posé les questions de recherche suivantes.
-  Comment le scénario de formation proposé interroge-t-il le schéma d’acquisition d’une L2 ?
-  Un tel scénario contribue-t-il au développement de la production orale des stagiaires, compétence dont ils ont le plus besoin dans l’exercice de leur profession ?

Afin de cerner l’impact de la formation sur les processus d’acquisition linguistique et plus particulièrement sur le développement de l’output oral des apprenants, nous analysons les différentes tâches inhérentes au projet à la lumière des théories d’acquisition et de l’approche socioculturelle, ainsi que le contexte interactionnel instauré par les participants. Nous prenons également en compte le fait que les échanges avec les partenaires anglophones se font à distance, au moyen du courriel, et examinons les effets qu’un input authentique exclusivement écrit engendre sur la production orale des stagiaires, le risque encouru étant d’accentuer le phénomène de nativisation.

Mesurer la portée et les limites du dispositif en regard de l’objectif fixé permet de déboucher sur de nouvelles propositions de formation, conformément au cycle de la recherche-action.

Mots clefs : apprentissage de l’anglais ; production orale ; tâches ; nativisation ; projet TIC ; ressource numérique