Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Enseignement des langues et pratiques théâtrales : oralité, mise en scène, technicité

6 octobre - 7 octobre

Colloque international organisé par PLIDAM, à l’Inalco l

« Le monde entier est un théâtre
Où tous – les hommes, les femmes – sont de simples acteurs.
Ils y ont leurs entrées, leurs sorties, et chacun
Joue bon nombre de rôles dans sa vie […]. »
(Shakespeare, Comme il vous plaira, II, 7.)

Les enseignants ont des objectifs pédagogiques, gèrent les problèmes de la classe, essaient de faire passer des informations didactiques. Ils ont recours pour toutes ces tâches à des outils pédagogiques, et parfois à des productions visuelles, aux techniques vocales et musicales, à la gestuelle, aux mouvements de danse et à des jeux d’acteur… Consciemment ou inconsciemment, ils parviennent à construire un « numéro », à faire naître leur personnalité de comédien, à monter des sketchs et des scénarios. Par ailleurs, avant d’entrer dans la classe, l’enseignant a parfois besoin de se mettre dans un état d’esprit particulier, d’incarner tel ou tel personnage, de revoir ses répliques et de réviser les intrigues préparées en amont.

La porte d’entrée de la salle de cours devient la frontière qui relie le monde du quotidien à celui du jeu ; le passage vers l’estrade devient le chemin qui mène l’enseignant jusqu’à la scène. Certes, il existe toujours des obstacles à surmonter, et notamment des soucis techniques, mais lorsque la séance pédagogique démarre, the show must go on, l’enseignant a conscience qu’il est en « représentation ».

De ce fait, il existe fondamentalement une théâtralité dans tout acte pédagogique : dans l’enseignement des langues, on développe des enseignements de théâtre à l’intérieur salles de cours. Bien des enseignants – de langues notamment – appliquent les techniques théâtrales de la didactique. Ils deviennent en quelque sorte acteurs/performeurs par excellence.

Dans le sens inverse, les acteurs eux-mêmes développent des techniques pédagogiques afin de démontrer et d’assumer leur formation en théâtre, voire même en langues. Par conséquent, de nombreuses similitudes existent entre le métier d’enseignant de langues et le métier de comédien. C’est ce double enjeu entre le rôle d’enseignant et le rôle d’acteur, et l’ensemble de ces jonctions d’expériences vécues que nous avons en tant qu’apprenants, enseignants, auditeurs, conférenciers, participants, observateurs, formateurs ou bien spectateurs, qui nous amènent à nous interroger sur les interactions et les articulations entre théâtre et enseignement des langues.

Un tel projet nous conduit à nous poser une série de questions : en quoi consiste la théâtralité dans l’enseignement ?
• Quelles définitions, quelles théories ?
• Existe-t-il une universalité des pratiques ?
• Quelles différences existe-t-il selon les aires culturelles ?
• Comment enseignants et acteurs vivent-ils et expliquent-ils cette situation de proximité ?
• Les enseignants devraient-ils être encouragés à suivre une formation en théâtre ?  • Être à la fois enseignant et acteur peut-il être la source d’une nouvelle identité professionnelle ?
• Comment la voix, la posture et la gestuelle sont-elles exploitées dans l’apprentissage des langues ?
• Quelles sont les techniques théâtrales développées par les enseignements en présentiel et en distanciel ?
• De quelle manière choisir les textes théâtraux pour enseigner les langues ?
• Le choix peut-il être motivé par le contexte interculturel et sociopolitique ?
• Comment les textes des pièces de théâtre sont-ils exploités en travaux pratiques dans les cours de langue ?
• Le théâtre peut-il devenir une innovation au service de l’apprentissage à l’université ?
• Comment le théâtre est-il enseigné dans les différentes aires culturelles ?
• En dehors de la salle de langues, où s’exprime cette théâtralité dans l’enseignement ?

Pour répondre à toutes ces interrogations, nous proposons une réflexion scientifique collective qui permettra de croiser les points de vue de plusieurs champs disciplinaires.

Les interventions se dérouleront sur deux jours. À ce stade, les thématiques seront réparties en quatre axes :

1. Théâtralité de l’enseignement ;
2. Techniques théâtrales dans l’enseignement des langues ;
3. Enseignement du théâtre et oralité ;
4. Enseignement dans le théâtre ou à travers le théâtre, approches anthropologiques, ethnographiques et sociologiques.

Les interventions pourront avoir lieu sous forme d’exposés et sous forme d’ateliers de mise en pratique. Les propositions pourront porter sur toutes les aires linguistiques – enseignées ou non – à l’Inalco, et seront issues de plusieurs disciplines : linguistique, didactique, littérature, oralité, histoire, arts du spectacle, sociologie, sémiotique, anthropologie …

Responsable scientifique :  Chanyueh Liu (Docteur -Inalco)

Comité scientifique : Joëlle Aden (PU-Université Paris Est Créteil), Sandrine Eschenauer (MCF-Aix Marseille Université), Thibaut Fayner (MCF-Université de Poitier), Nathalie Gauthard (PU-Université d’Artois), Pierre Kaser (PU-Aix-Marseille Université), Shahzaman Haque (MCF-Inalco), Eléonore Martin (MCF-Université Bordeaux Montaigne), Anne Pellois (MCF-Ecole normale supérieure de Lyon), Frosa Pejoska-Bouchereau (PU-Inalco), Eva-Marie Rollinat-Levasseur (MCF-Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Odile Racine (PU-Inalco), Thomas Szende (PU-Inalco), Peter Stockinger (PU-Inalco), Karel Vanhaesebrouck (Associate professeur-ULB)

Comité d’organisation : Chanyueh Liu (Docteur-Inalco), Cristina Birsan (Responsable administrative-Plidam)

PROPOSITIONS DE COMMUNICATION

La langue du colloque est le français. Les propositions seront soumises à l’adresse électronique suivante : chan-yueh.liu[at]inalco.fr au plus tard le 30 janvier 2022.

Lieu

Paris
France

Organisateur

Inalco