Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Perspectives historiques (et actuelles) sur la formation à l’esprit critique.

27 avril @ 14h00 - 15h00

Étudier les questions socialement vives (QSV) dans une perspective didactique. Propositions pour la formation initiale et continue des enseignant.e.s.

Le Réseau des INSPÉ organise du 29 mars au 1er juin 2021 la 7ème édition du Printemps de la Recherche en Éducation. L’enjeu de cette manifestation est de promouvoir les recherches en éducation. Cette année, la thématique du colloque retenue est « Développer l’esprit critique des élèves : enjeux pour la formation des enseignants et personnels d’éducation ». À cette occasion, un cycle de conférences gratuites et en ligne aura lieu en avril et mai. Les inscriptions sont ouvertes.

 

Cet événement est organisé en partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et des Sports, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, la CASDEN, la MAIF et la MGEN.

 

L’idée qu’un ensemble de champs disciplinaires (didactique des disciplines, économie, histoire, neurosciences, numérique éducatif, psychologie, sciences de l’éducation, sciences de l’information et de la communication, sciences du langage, sociologie, philosophie, etc.), puissent alimenter la réflexion sur la formation des enseignant·e·s est maintenant largement partagée. Pour autant, ces disciplines sont constituées par des communautés de chercheur·e·s qui échangent majoritairement à l’intérieur de leur communauté. La formation des enseignant·e·s a, quant à elle, besoin d’articuler les différents apports des recherches de manière interdisciplinaire. Or, peu de manifestations de recherches en éducation permettent aux disciplines de se rencontrer. Plus rares encore sont celles spécifiquement dédiées à la formation des enseignants.

Pour cette raison, le Réseau des INSPÉ a pour objectif de permettre la rencontre des différentes disciplines s’inscrivant dans le domaine des recherches en éducation sur la thématique spécifique de la formation des enseignant·e·s et des personnels d’éducation.

Qu’il s’agisse de penser le rapport aux savoirs et aux modalités de leur construction, le rapport au monde, à ses évolutions et à ses enjeux souvent complexes, le rapport à soi et le rapport aux autres au sein de la société actuelle et future, la question du développement de l’esprit critique chez les élèves est au cœur des problématiques actuelles de l’école.

Si les enjeux d’une telle démarche semblent clairs, sa mise en œuvre interroge en profondeur le système éducatif. Comment les didactiques des différentes disciplines peuvent-elles s’emparer de cette question ? Son traitement exige-t-il une didactique spécifique ? Comment penser la formation des enseignant·e·s à cette approche de la complexité ? Comment penser le rapport des disciplines scolaires à cet objet de formation et le rapport des disciplines scolaires entre elles autour de cet objet ? Dans quelle mesure cette approche de la complexité oblige-t-elle à repenser la forme scolaire ? Comment penser la place des élèves autonomes et rompus à l’exercice de la pensée critique dans le système scolaire lui-même ?

Autant de questions auxquelles est confronté le système éducatif et que le Printemps de la Recherche en éducation se propose d’aborder sous l’angle des enjeux de formation pour les enseignants et personnels d’éducation.

Les mois de mars, d’avril et mai seront consacrés à des web-conférences qui proposeront une rétrospective des principaux apports des recherches en Éducation à l’aune des disciplines contributives qui les représentent (sciences cognitives, histoire des disciplines scolaires, didactique des lettres, psychologie, didactique de l’enseignement scientifique, didactique des disciplines artistiques, didactique de l’EPS,…) et de la façon dont ces travaux contribuent à la formation des enseignant·e·s et personnels d’éducation.

L’inscription est gratuite mais obligatoire. Pour assister aux web-conférences, cliquez ici.

Mardi 27 avril 2021 – Histoire des disciplines scolaires

Perspectives historiques (et actuelles) sur la formation à l’esprit critique.

Conférencier : Pierre Kahn, professeur en Sciences de l’éducation à l’université de Caen et membre du Centre Interdisciplinaire de recherche Normand en Éducation et Formation (CIRNEF).

Modératrice : Catherine Faure, professeure d’histoire, Inspé de Limoges

Ferdinand Buisson disait que « l’on ne fait pas un républicain comme on fait un catholique », car former un républicain, c’est former un citoyen critique, et non pas un croyant. Ce serait toutefois peut-être trop se hâter que de penser que le projet de formation à l’esprit critique est consubstantiellement lié à la construction de l’école républicaine en France ? Car cette école s’est plutôt caractérisée par son moralisme et son objectivisme, c’est-à-dire sa tendance à voir dans les savoirs qu’elle transmettait des vérités indiscutables.

Il a en fait fallu attendre les années 1960 pour voir se défaire ce moralisme et cet objectivisme et se dessiner un autre modèle, davantage ouvert aux vertus de la discussion critique, à l’échange raisonné des idées et à l’argumentation. Ce modèle a constitué une sorte de « curriculum idéal ». S’est-il traduit dans le curriculum réel des écoles ? C’est une question qui mérite d’être posée tant le fonctionnement effectif des classes tend à le contredire. Un dernier problème se pose aujourd’hui, inédit et redoutable : comment distinguer cet esprit critique espéré du doute systématique, en apparence lui aussi « critique », voire « ultra-critique », des croyances dites complotistes ? La valorisation du premier ne risque-t-elle pas de conduire à une légitimation du second ?

Détails

Date :
27 avril
Heure :
14h00 - 15h00
Catégorie d’évènement: