Catégories
Appels à contribution

Pratiques translangagières dans l’enseignement-apprentissage des disciplines en contexte bilingue ou plurilingue – Date limite (propositions) : 15 novembre 2021

Lidil – numéro 67 – mai 2023

Coordination

Sophie Babault, UMR 8163 Savoirs, Textes, Langage, Université de Lille

Margaret Bento, EA 4071 Éducation, Discours, Apprentissages, Université de Paris

Argumentaire

Ce numéro aura pour objet l’analyse de pratiques translangagières en classe dans les contextes où deux langues ou plus sont utilisées comme médiums d’enseignement, que ce soit à l’échelle d’un système éducatif – comme dans le cas de pays tels que le Burundi ou Madagascar – ou à celle d’établissements, voire de quelques classes – comme dans le cas de programmes de type CLIL-EMILE. Bien qu’étant extrêmement diversifiés (Baker, 2011), la plupart des programmes bilingues restent organisés à ce jour suivant une répartition des langues entre les différentes disciplines ou entre les niveaux d’enseignement, ce qui entraine de nombreux problèmes d’un point de vue didactique : cloisonnement artificiel entre les langues utilisées, ruptures didactiques lors du passage à une autre langue, absence de passerelles explicites entre les savoirs développés dans une langue ou dans l’autre, prise en compte insuffisante des éventuelles difficultés langagières des élèves, etc. Face à cela, un nombre non négligeable de chercheurs et de praticiens (entre autres, Babault, 2013 ; Babault, Markey, 2016 ; Causa, 2009 ; Cavalli, 2005 ; Coste, 2003 ; Coyle, 2013 ; Coyle, Hood, Marsh, 2010 ; Duverger, 2007 ; Gajo, 2006 ; Gajo, Grobet, Steffen, 2015 ; Garcia, Wei, 2013 ; Poza, 2018 ; Steffen, Borel, 2011) plaident pour des approches didactiques utilisant les langues de manière complémentaire non seulement pour une meilleure intégration des savoirs disciplinaires mais également dans la perspective d’un développement de compétences bi- ou plurilingues solides, cette valorisation de l’ensemble des répertoires langagiers entrainant dans son sillage une plus-value sociale non négligeable. Dans diverses régions du monde sont ainsi lancées des expériences visant à mettre en œuvre ce type d’approches.

Nous appuyant sur la définition du translanguaging proposée par García (2009 : 45), nous entendons par pratiques translangagières dans l’enseignement-apprentissage des disciplines des démarches didactiques s’appuyant sur une articulation entre deux ou plusieurs langues pour la construction des savoirs et compétences disciplinaires des élèves dans des disciplines telles que les mathématiques, les sciences, l’histoire, la géographie, etc. Cette articulation peut intervenir aussi bien au niveau des étapes des démarches pédagogiques qu’à celles des interactions de classe ou encore des stratégies individuelles des élèves ou du matériel pédagogique (par exemple en impliquant des éditeurs, avec les enjeux économiques et politiques que cela pourrait entrainer).

La compréhension des modalités de mise en œuvre de ces pratiques translangagières passe non seulement par des analyses didactiques mais également par des éclairages d’ordre linguistique et sociolinguistique sur les situations d’enseignement-apprentissage des disciplines. Le statut des langues dans l’institution scolaire et à l’extérieur soulève notamment la question de la place de ces langues dans les pratiques langagières associées à la construction des savoirs scolaires. La question de l’hétérogénéité linguistique des groupes interpelle aussi : une classe avec seulement deux langues parlées par les élèves est plus facile à gérer de ce point de vue qu’une classe comportant plusieurs langues (4, 5, 6 ou plus), où certaines langues risquent de se retrouver minorées.

Ce numéro visera donc à apporter un éclairage à ces pratiques translangagières grâce à des contributions de chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs à la lumière d’expériences et/ou observations de terrain. Quels que soient les terrains considérés, l’ensemble des contributions participeront à la finalité scientifique du numéro qui est de comprendre comment se construisent et s’actualisent des situations d’enseignement-apprentissage prenant en compte l’usage de plusieurs langues. Les contributeurs devront s’appuyer sur des données, expliciter les modes de recueil et de traitement des données. Nous souhaitons ainsi apporter un éclairage aux dynamiques d’enseignement-apprentissage en milieux bi-plurilingues en identifiant et en analysant des pratiques qui visent à exploiter les répertoires langagiers de manière réfléchie, didactisée, afin notamment d’éviter les dysfonctionnements soulignés plus haut. Les contributions pourront s’inscrire dans l’un des axes suivants, cette liste n’étant pas exhaustive :

  • les pratiques de classe ;
  • les méthodologies d’enseignement-apprentissage ;
  • les formations initiales ou continues des enseignants ;
  • les manuels scolaires ;
  • la dimension sociolinguistique du statut des langues ;

En suggérant cette série d’axes thématiques, ce numéro contribuera à faire un état de la question des pratiques translangagières dans l’enseignement des disciplines à ce jour : expérimentations, apports, contraintes, etc. Les travaux recueillis aideront à avoir des regards croisés aussi bien des chercheurs en didactique qu’en linguistique impliqués dans l’enseignement-apprentissage des disciplines en contexte bi-plurilingue.

  • Modalités de contribution
  • Les résumés soumis ne doivent pas dépasser 3 pages (bibliographie comprise).
  • Les articles complets ne doivent pas dépasser 40 000 signes (espaces compris).
  • Les articles peuvent être rédigés en français ou en anglais ou en espagnol.
  • La feuille de style et les instructions pour les auteurs sont disponibles à l’adresse suivante : https://journals.openedition.org/lidil/3303

Les propositions et les articles doivent être envoyés aux deux adresses suivantes :

  • s.babault@yahoo.fr
  • margaret.bento@parisdescartes.fr

Calendrier

15 novembre 2021 : date limite d’envoi des propositions d’article

15 juin 2022 : date limite d’envoi des articles pour les propositions sélectionnées

(attention : l’acceptation d’une proposition ne signifie pas que l’article sera automatiquement accepté)

décembre 2022 : retour de l’évaluation des articles

2 mai 2022 : remise des versions finales des articles

mai 2023 : parution

Bibliographie

BABAULT, Sophie. (2013). Les manuels bilingues : outils pour un partenariat efficace entre les langues d’enseignement ? Glottopol, revue de sociolinguistique en ligne, 22, 188-199. <www.univ-rouen.fr/dyalang/glottopol>.

BABAULT, Sophie & MARKEY, Michael. (2016). Articulation langue 1- langue 2 dans le répertoire langagier des élèves inscrits en programme immersif : quelles ressources lexicales pour les cours de sciences ? Revue Canadienne des Langues Vivantes the Canadian Modern Language Review, 72(4), 454-479.

BAKER, Colin. (2001). Foundations of Bilingual Education and Bilingualism. Multilingual Matters.

CAUSA, Mariella.  (2009).  Enseignement  d’une  LE  et  d’une  DNL :  mettre  en  place  une compétence discursive » dans la production écrite de niveau avancé. Synergie Roumanie, 4, 179-188.

CAVALLI, Marisa. (2005). Éducation bilingue et plurilingue. Le cas du Val d’Aoste. Didier.

COSTE, Daniel. (2003). Construire des savoirs en plusieurs langues. Les enjeux disciplinaires de l’enseignement bilingue. ABED.

COYLE, Do. (2013). Listening to learners: An investigation into “successful learning” across CLIL contexts. International Journal of Bilingual Education and Bilingualism, 16(3), 244–266.

COYLE, Do, HOOD Philip & MARSH David. (2010). CLIL: content and language integrated learning. Cambridge University Press.

DUVERGER, Jean. (2007). Didactiser l’alternance des langues en cours de DNL. Tréma, 28, 81-88.

GAJO, Laurent. (2006). Types de savoirs dans l’enseignement bilingue : problématicité opacité densité. Éducation et sociétés plurilingues, 20, 76-87.

GAJO, Laurent, GROBET, Anne & STEFFEN, Gabriela. (2015). Saisir le niveau méso-interactionnel dans l’interaction didactique : autour des notions de saturation et de méso-alternance. Bulletin VALS-ASLA, 101, 27-49.

GARCÍA, OFELIA. (2009). Bilingual education in the 21st century: A global perspective. Wiley-Blackwell.

GARCIA, Ofelia & WEI, Li. (2014). Translanguagin; Language, Bilingualism and Education. Palgrave Macmillan.

POZA, Luis. (2018) The language of ciencia: translanguaging and learning in a bilingual science classroom. International Journal of Bilingual Education and Bilingualism, 21(1), 1-19.

STEFFEN, Gabriela & BOREL, Stéphane. (2011). Les activités de reformulation dans et pour la conceptualisation des savoirs scientifiques. Passages du monolinguisme au bilinguisme. Cahiers de l’ILSL, 30, 45-164.

(Source : Calenda, https://calenda.org/854831)