<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Vincent Troger, Pascal Guibert

Peut-on encore former des enseignants ? - 2012

 

Armand Colin

16,80€

160 pages

EAN13 : 9782200275006

Date de parution : 12/09/2012

Présentation sur le site de l’éditeur

La formation des enseignants est en crise. Les instituts universitaires de formation des maîtres, créés il y a vingt ans, ont été dilués dans les universités sans qu’un nouveau modèle de formation soit clairement défini. Recrutés au niveau du master, mais presque sans expérience avant l’entrée à plein-temps dans le métier, les nouveaux enseignants connaissent des difficultés qui sont régulièrement relatées par les médias. Dans de nombreuses disciplines de l’enseignement secondaire, l’Éducation nationale doit faire face à un lourd déficit de candidats. Comment en est-on arrivé là ? Peut-on encore former des enseignants ?

Ce livre tente de répondre à ces questions en s’appuyant sur les apports de l’histoire et des sciences sociales. Il montre que la question de la formation des maîtres cristallise l’ensemble des contradictions qui traversent aujourd’hui l’Éducation nationale. À terme, c’est bien l’avenir d’une profession et du service public d’éducation qui est en jeu.

Interview des auteurs sur le Café pédagogique

Quelques extraits de cette interview.

"Mais c’est quoi la professionnalité d’un enseignant ?

(...) Aujourd’hui, ce doit être la capacité d’un enseignant à réfléchir sur sa pratique en choisissant dans un catalogue de pratiques ce qui est le mieux adapté (...) C’est être un praticien réflexif, c’est-à-dire quelqu’un qui a appris à mobiliser en classe non seulement des savoirs savants, mais aussi des savoirs en éducation et des savoir-faire acquis durant sa formation. Donc ça demande du temps, au moins 3 ou 4 ans pour apprendre cela , avec de la théorie et de l’alternance en plus d’un bon niveau disciplinaire.

(...) Quel devrait être le contenu de cette formation des enseignants ?

Parallèlement à l’enseignement disciplinaire, ce doit être une transmission des savoirs de la recherche en éducation associée à une formation en alternance avec des stages progressifs, encadrés par des tuteurs formés, pour donner des repères solides aux jeunes enseignants. Donc ce n’est pas en créant un institut autonome coupé du monde universitaire et ce n’est pas avec une formation d’un an et un concours en M1."