<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Archives de la page d’accueil, janvier, février 2012

 


-  "la Masterisation de la formation des enseignants semble traverser une tension ravivée entre logique de la formation, organisée autour et à partir des pratiques, et logique de l’enseignement, davantage centrée sur des savoirs constitués" (rapport du Cren).

-  Yves Rochex parle de la fascination pour l’action (Café pédagogique du 23 janvier 2012. "La « pédagogie de l’abstention pédagogique » (...) conduit à présupposer des élèves qu’ils sachent tous reconnaître des enjeux de savoir au-delà de l’effectuation de tâches (...) passer d’un registre pratique à un registre idéel (...) sans que ceux-ci leur aient été explicitement enseignés, ou sans que l’on ait explicitement attiré leur attention sur la nécessité de les mettre en œuvre. Il y a là un premier processus de différenciation, que nous qualifions de « passive » qui s’exerce au détriment des élèves les moins entraînés (...) à décrypter les implicites de l’école".

A relier à la mode de l’approche actionnelle en langues ???

-  - Lu dans un article de Marie Duru-Bellat dans Sciences humaines de mars 2012 : "former les enseignants débutants équivaut à une réduction de la taille des classes de 10 élèves". Nos dirigeants ne doivent pas avoir les bonnes lectures...