<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Archives de la page d’accueil, octobre 2011

 


-  Un chercheur "publiant" d’une unité classée A+ par l’Aeres, rapporte maintenant 16 000 euros à son université. Un publiant d’un laboratoire classé C en rapporte 4 000. Comptons, comptons...

-  Quelques paroles bienvenues de Philippe Meirieu sur les compétences dans le Café pédagogique de septembre. "Je considère la notion de ’compétence’ comme un salutaire antidote à la psychologie des dons (...) c’est un bon moyen de se dégager de la tyrannie de la performance observable pour se centrer sur les acquisitions à long terme (...). Mais je ne peux accepter que l’idéologie des compétences devienne une ’théorie de l’apprentissage’. (...) on n’apprend pas ’par compétences’, même quand on acquiert des compétences. ’Apprendre par compétences’, c’est réduire l’apprentissage au couple ’objectif/évaluation’ indéfiniment multiplié. (...) C’est abolir la notion de "situation d’apprentissage", comme cadre structurant (...) tourner le dos à toute la pédagogie "active" (...) c’est la version technocratique de l’illusion qui fonde l’éloge aveugle du "cours traditionnel" : l’énoncé des savoirs suffirait à leur acquisition. (...) c’est évacuer, en même temps, la question du désir et celle de la culture. C’est faire l’impasse sur la transmission proprement dite".