<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Le plaisir et l’ennui à l’école. Revue internationale d’éducation de Sèvres, n°57, septembre2011.

 

Dans sa livraison de septembre, la Revue internationale d’éducation de Sèvres réunit des enseignants de lettres, des philosophes, des écrivains, des psychanalystes et des sociologues d’une dizaine de pays pour interroger, à partir d’un questionnement sur « le plaisir et l’ennui à l’école », ce qu’on attend de l’école en différents lieux du monde : ce qu’on en attend au jour le jour et pour « plus tard », dans la raison d’être de l’institution, et dans son expérience quotidienne.

D’un pays à un autre, que disent les discours « officiels » du plaisir d’aller à l’école et d’y étudier ? Enquête, témoignages ou littérature : qu’en disent les élèves, les professeurs, les proviseurs, les parents ? Y opposent-ils l’ennui ? Concrètement, quelle atmosphère, quelles pratiques pédagogiques dans les classes ou les établissements engendrent-elles plaisir ou ennui chez les élèves et les enseignants ?

L’enquête serait infinie. L’invitation faite à une douzaine de contributeurs accueille une réjouissante diversité, et recueille d’étonnantes convergences, dégageant ainsi quelques traits contemporains d’un dispositif séculaire mondialisé nommé École.

Un dossier coordonné par Laurence Cornu, philosophe, Directrice du département des sciences de l’éducation, Université de Tours.

Textes de : Maroussia Raveaud (Angleterre), Vera Ireland (Brésil), Karali Pitzele et Pierre-Louis Gauthier (États-Unis), Mona Ozouf (France), Anne Maurel (France), DS Muley et Daya Pant (Inde), Sophie Vayssettes et Eric Charbonnier (OCDE), José Correia (Portugal), Annelise Høstmark-Tarrou (Norvège), Abdoulaye Elimane Kane (Sénégal).

Pour voir le sommaire.

Une analyse de François Jarraud dans le Café pédagogique