<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Analyse d’une ressource pédagogique - Première approche

M1P3
 

1. Trois grands aspects à prendre en compte

Le logiciel (le site) ; les aspects pédagogiques en fonction su support ; l’analyse didactique.

1.1. Un logiciel ou un site

Vous observez un logiciel ou un site Internet, ce n’est pas un livre par exemple. Points à regarder donc, entre autres : ergonomie, (utilisabilité), présentation des informations, graphisme, couleurs, images fixes ou animées, vidéos, son, interactivité, mode de circulation, facilité de manipulation et de repérage, fiabilité technique, métaphore proposée à l’utilisateur (quelle position lui propose-t-on dans son échange avec le logiciel, est-il un apprenant face à un logiciel qui joue le rôle d’un enseignant ou bien un visiteur d’un espace à découvrir.... ?)...

1.2. Aspect pédagogique

Il s’agit d’une ressource pédagogique sur un support spécifique (un logiciel de formation ou un site pédagogique, pas une vidéo pédagogique, par exemple) : quel est le scénario pédagogique choisi, est-il adapté au support et à sa spécificité, quelle approche pédagogique a-t-elle été retenue, quelles sont les activités proposées à l’apprenant, quel est le rôle qui lui est donné, les choix sont-ils adaptés au public cible, quelles sont les aides fournies, les réactions aux messages et sollicitations de l’apprenant, faut-il une intervention d’un formateur avant, pendant ou après l’usage de la ressource... ?

1.3. Analyse didactique

Vous regardez un produit pédagogique, il y a donc nécessité d’une analyse didactique : références ou modèles théoriques et méthodologiques, implicites ou explicites. Comment analyser ces références, ces choix, sont-ils adéquatement mis en œuvre (y a-t-il décalage entre les intentions affichées et ce que l’on peut observer)... ?

2. Donner son avis, dire si l’on trouve que c’est "bon", que l’on a aimé...

Quand on vous demande d’analyser un produit on vous demande de montrer que vous êtes capables de conduire une analyse en didacticiens, c’est-à-dire en vous appuyant sur des références scientifiques, universitaires. Cela n’exclut pas de donner son avis, de dire que l’on a aimé le produit mais cet avis doit être appuyé sur des références pour que l’on puisse le comprendre et se situer par rapport à lui. Si quelqu’un vous dit "c’est un bon produit, je vous le conseille" vous n’avez pas beaucoup de moyens de "deviner" si vous allez partager ce point de vue. Si la personne vous explique pourquoi et par rapport à quelles références elle se situe, vous saurez mieux quoi penser. Et, si vous entrez dans cette démarche, vous verrez que, dans beaucoup de cas, il n’est pas essentiel de donner un point de vue personnel du type "c’est bon, mauvais...". On peut arriver à une conclusion du type : pour tel type d’utilisation ce produit sera bien adapté, par contre il ne conviendra pas à ceux qui souhaitent une approche du type X ou Y. Ce produit insiste sur tel aspect, a fait tel choix que l’on peut rapprocher de telle option didactique, donc il conviendra à tel type de situation et pas du tout à telle autre. Il a beaucoup fouillé tel aspect mais n’insiste pas sur tel autre, ce qui sera dommage pour ceux qui considèrent qu’il est essentiel de tout baser sur ce point.

Lorsque l’on est encore un peu "débutant" en didactique, il est souvent difficile de partir de sa réaction première personnelle, cela conduit souvent à négliger l’analyse didactique. Avec plus d’expérience on arrive mieux à faire un mixte de ses réactions personnelles et de l’analyse didactique. Savoir expertiser un produit ou un dispositif n’est pas facile, si vous réussissez à le faire adéquatement c’est une excellente mesure de vos connaissances didactiques.

Le fichier word de ce texte est disponible ci-dessous ;


Analyse d’une ressource pédagogique - Première approche