<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Dictionnaires et apprentissage des langues - 7 décembre 2018

 

Auditorium de l’INALCO

65, rue des Grands Moulins, 75013, Paris

Dans le cadre de ce colloque qui se situe dans la continuité des travaux menés au sein de l’Axe 3 du laboratoire PLIDAM de l’INALCO (Lexique et traduction : quelle didactique ?), nous souhaitons mobiliser les enseignants de langues, les chercheurs en didactique ainsi que les lexicologues/lexicographes réfléchissant sur l’usage des dictionnaires dans un but d’apprentissage des langues étrangères. Pour des raisons de commodité, nous appelons dictionnaire toute ressource lexicale, qu’il s’agisse de dictionnaires mono-, bi- ou plurilingues sur papier ou électroniques, généraux ou spécialisés, réseaux lexicaux, bases de données lexicales, corpus de vocabulaire, etc. Nous constatons, quotidiennement, que la description faite par les dictionnaires du sens et du fonctionnement des mots est très partielle et que certaines de leurs propriétés, sont souvent négligées. Quantité d’énoncés vivants laissés hors du champ de l’observation dans les grammaires, manuels et dictionnaires se trouvent inaccessibles pour l’apprenant. Cependant, le foisonnement de ressources qu’offre l’Internet et le manque de recul constituent d’évidents inconvénients. Dans ce contexte, comment traiter le flot incessant de séquences verbales, visuelles et sonores que déversent les divers supports de notre époque ? Sans aucun doute, l’exploitation d’outils textuels variés permet d’améliorer le travail traditionnel de l’enseignant et des apprenants. Il reste, cependant, la question de savoir de quelle manière créer, manipuler, diffuser et partager les nouveaux instruments en ligne. L’objectif principal de cette rencontre est d’approfondir la réflexion autour de la mise en valeur des dictionnaires dans le processus d’apprentissage et d’échanger sur les pratiques des uns et des autres, de façon à enrichir les stratégies pédagogiques. Elle se veut un forum où de nouvelles approches et de nouveaux résultats pourront être présentés. Les dictionnaires d’apprentissage ont évolué : simples outils de consultation à l’origine, ils sont devenus des outils de construction de connaissances et tentent de présenter une unité lexicale de manière contextualisée avec ses liens paradigmatiques et syntagmatiques (le LAF1, le DFU2, le DAFLES3, etc.). Pour reprendre les auteurs de ce dernier ouvrage, un dictionnaire d’apprentissage aujourd’hui se doit de « faciliter l’apprentissage et la mémorisation en situant chaque mot dans sa famille lexicale, dans sa structure conceptuelle et en visualisant les liens et les contrastes entre les mots. » (Verlinde, Binon, Selva, 2001 : 61). Nous intéressant à différents types de représentation du lexique ainsi qu’à leurs exploitations pédagogiques, nous incluons également dans notre champ de réflexion des ressources grand public telles que les dictionnaires fondamentaux, les dictionnaires encyclopédiques, etc., ainsi que les ressources spécialisées ou encore les dictionnaires spécifiques à un domaine. Dans cette journée, nous attendons des communications sous forme de retours d’expérience ou de propositions didactiques autour de l’utilisation de ces divers types de ressources lexicales tant dans l’enseignement présentiel que dans l’enseignement à distance. Questionnements :
-  Comment et pourquoi les apprenants consultent-ils les dictionnaires ?
-  Dans quelle mesure peut-on apprendre une langue étrangère à l’aide de dictionnaires ?
-  Quelles informations dictionnairiques favorisent l’emploi autonome de la langue ?
-  Comment passer de la simple étape de consultation des mots isolés à l’articulation des connaissances linguistiques, à la maîtrise globale d’une langue ?
-  Quelles sont les bonnes pratiques à envisager en matière d’enseignement par le biais des dictionnaires traditionnels et numériques ?
-  Faut-il former les apprenants / les enseignants à l’utilisation des ressources lexicales et comment ?
-  Quels sont les enjeux de conception et d’utilisation des ressources lexicales pour l’enseignement/apprentissage des langues à systèmes d’écriture spécifiques ?

Responsables scientifiques :

Sibel Berk-Bozdemir, Inalco-Plidam

Elena Da Silva Akborisova, Inalco-Plidam

Comité scientifique :

Georgios Galanès, Inalco-Plidam

Aliou Mohamadou, Inalco-Plidam

Patrice Pognan, Inalco-Plidam

Thomas Szende, Inalco-Plidam

Sibel Berk-Bozdemir, Inalco-Plidam

Contact : sibel.berk@inalco.fr

elena.akborisova@inalco.fr