<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

L’utilisation didactique de corpus - EDL n° 31 - Date limite : 30 juin 2018

 

La linguistique de corpus et la capacité d’analyser de grandes quantités de documents ont modifié la façon même d’aborder l’étude ou l’apprentissage d’une langue. Un corpus est une collection de documents établie dans l’objectif de représenter un certain type de discours, par exemple l’allemand parlé par des espagnols, l’arabe médical ou encore le chinois du droit, mais aussi de pouvoir comparer plusieurs discours, par exemple le français et l’anglais des sciences (cf. Scientext1). Au plus simple, une analyse de concordance permet de focaliser sur l’utilisation ou la morphologie d’un mot clé vu dans une série de contextes. Les capacités informatiques offrent d’autres pistes plus complexes. Citons le Projet GestuelScript2, centré sur la représentation de mouvement, de gestuelle et de la langue des signes, citons aussi le corpus littéraire CLiC3, dont l’accent porte sur les descriptifs littéraires de la gestuelle humaine. Donc, l’état actuel des corpus offre une large gamme de possibilités didactiques au-delà d’une analyse de l’écrit.

La richesse des corpus ouvre des possibilités didactiques mais les expériences restent souvent marginalisées ou invisibles. Les éditeurs de dictionnaires étant parmi les premiers à appliquer les données issues de corpus, ces données arrivent de manière indirecte dans un cadre d’apprentissage. Aujourd’hui, nous trouvons trois grands champs de la linguistique de corpus appliquée à la didactique des langues : une voie indirecte (création de listes de vocabulaire, de dictionnaires, de supports pédagogiques), une voie directe lorsque les apprenant.e.s manipulent un ou des corpus (ces corpus peuvent être des corpus existants ou bien compilés par les apprenant.e.s) et enfin une perspective approfondie à travers l’analyse de corpus d’apprenant.e.s, souvent en comparaison avec un corpus d’expert.e.s.

Ce numéro d’EDL (Études en Didactique des Langues) s’intéressera donc aux thématiques suivantes sans que celles-ci soient exhaustives :
-  les corpus d’apprenant.e.s et d’expert.e.s,
-  les corpus de documents écrits, oraux, multimodaux, dont mono- ou multi-linguaux,
-  la création et l’utilisation de supports pédagogiques à partir de corpus,
-  l’utilisation directe ou indirecte de corpus par les apprenant.e.s ou des enseignant.e.s,
-  l’ergonomie, l’accès et la représentation des données.

Les contributions doivent être envoyées directement, sans passer par le stade des propositions. Elles peuvent être écrites en français ou en anglais. Les manuscrits (entre 6 000 et 10 000 mots) aborderont un des aspects de la problématique énoncée ci-dessus et respecteront la feuille de style téléchargeable (http://lairdil.fr/revues-edl-et-ple-290.html).

Les manuscrits devront être adressés par courriel électronique avant le 30 juin 2018 à edl@lairdil.fr.

Le numéro paraîtra en décembre 2018.