<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Apprendre à évaluer - Éducation Permanente - n° 208 - 2016 -3

 

sous la direction de Claire Tourmen

Évaluation des compétences, évaluation des acquis de l’expérience, évaluation en situation professionnelle, autoévaluation, coévaluation, évaluation des projets et des dispositifs de formation, évaluation avec ou sans notes... En quoi chacune de ces situations est-elle difficile ? Comment les évaluateurs parviennent-ils à déjouer les pièges et à s’en sortir ? A quelles méthodes, quels concepts et quels auteurs font-ils appel pour cela ? Au final, ces questions interrogent la manière dont on apprend à évaluer.

Les contributions de ce dossier abordent : l’activité évaluative en situation, ses logiques, ses difficultés, ses enjeux ; ce qui s’apprend de sa pratique évaluative, les solutions trouvées et éprouvées par l’expérience et l’apport de la réflexivité ; ce qui s’apprend en formation et par des lectures ; les méthodes, concepts, postures qui peuvent y être construits et acquis ; des nouvelles façons de penser et de faire de l’évaluation qui mériteraient d’être mieux connues... S’appuyant sur l’actualité de la recherche internationale en évaluation, ce dossier invite finalement les lecteurs à questionner leurs propres pratiques évaluatives, et à les faire évoluer.

Sommaire en ligne

À noter un article de Viviane Glikman : "La formation à distance en France, d’hier à aujourd’hui"

Résumé de l’article ci-dessous

Après quelques précisions sur la formation à distance et le sens de cette expression, cet article développe l’histoire de ces modalités de formation qui ont débuté, il y a plus de cent-cinquante ans, avec les « cours par correspondance ». Depuis, la formation à distance a évolué au fur et à mesure de l’apparition de nouveaux médias et de nouvelles technologies. C’est à partir de ces technologies, même si elles ne suffisent pas à résumer les évolutions de la FAD en France, que l’auteure propose une chronologie en quatre temps de son histoire et de quelques-unes des problématiques qui la sous-tendent : le temps des cours par correspondance (1850-1960) ; le règne de l’audiovisuel (1961-1980) ; l’âge de l’informatique (1981-2000) ; la suprématie des formations en ligne (2001 à nos jours).