<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Archives de la page d’accueil - Mars 2016

 


-  Une note de Terra Nova sur le numérique éducatif provoque des réactions mitigées (voir Le café pédagogique). Faut-il un contrôle étatique du numérique pédagogique ?

-  "Google sort de l’ombre et propose une offre éducation qui est déjà bien installée mais qui était très discrète. (...) "Minitel tricolore contre l’Internet mondial" (Le Café pédagogique). Que va-t-il sortir de l’appel d’offre pour la fourniture des manuels scolaires numériques ?

-  Quelques chiffres sur les doctorats (G. Miquelard-Garnier sur EducrPros : "La durée moyenne des thèses est de 49 mois (...) et de plus de 60 en LSHS (...) Le taux d’abandon global est d’environ 25%, (...) et de 40% pour les LSHS. (...) En France, le taux de chômage des docteurs est équivalent à celui de la population globale. Il est typiquement 2 fois plus faible que ce taux global dans les autres pays de l’OCDE. Il est également plus élevé en France que le taux de chômage des bac+5 (environ 7% pour les masters et 5% pour les ingénieurs) alors que ces deux taux sont similaires dans la plupart des autres pays."

-  "L’activité intelligente ne vient pas ’après’ la maîtrise des ’bases’, mais en même temps." Une des remarques critiques de J.-M. Zakhartchouk contre les "antipédagogues, ennemis de tout ce qui ressemble à la ’construction des savoirs’".

-  "Pour une science ouverte à tous". Une trentaine de chercheurs de disciplines variées, appellent les sénateurs à confirmer le vote des députés en faveur d’une science librement accessible. (Source : Marin Dacos sur la liste accesouvert.)

-  L’Institut Montaigne publie un rapport qui défend l’idée que le numérique peut résoudre la crise de l’école... André Tricot répond : "Si l’efficacité d’un système éducatif ne tenait qu’à ses outils, que ce serait simple !" (Voir Le café pédagogique ici et ici.)

-  "Quant au monde scolaire, il serait bien que les décideurs qui ont lancé ces politiques d’achat aillent voir un peu plus loin que le discours des marchands et leurs premières impressions pour prendre des décisions : les achats massifs de TBI, tablettes, ordinateurs portables etc. ne seront jamais des succès tant qu’on n’attendra pas la maturité des usages pour expliquer leur pertinence. Mais le temps des marchands est beaucoup plus court que celui des usages..." Bruno Devauchelle se demande si le temps des tablettes n’est pas déjà passé, voir sur l’Expresso.

-  "La HDR devait non seulement compenser la suppression de la thèse d’état mais encore garantir la qualité de l’encadrement des doctorants. On constate aujourd’hui qu’elle ne sert que de filtre pour interdire l’accès à certaines ressources (PES, contrat doctoraux ...) aux “jeunes” universitaires qui entrent de plus en plus tardivement dans la fonction". (Voir le blogue Gaïa Universitas.)

-  Faut-il s’inquiéter pour l’avenir des revues en libre accès ? : "Le Québec en 2015 a supprimé à la moitié des revues reconnues l’aide publique en contrepartie de laquelle les revues de SHS avaient adopté l’accès gratuit à leurs contenus". (Voir ici.)

-  Le bouton tant attendu... Il est désormais possible au lecteur d’un texte déposé sur HAL de demander à l’auteur une copie d’un article sous embargo en un seul clic. Détails sur le blogue du CCSD (Source : liste accesouvert)