<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Instruction, action, consultation

alsic
 

Pour analyser des produits et des situations d’apprentissage appuyés sur les TIC, on distingue souvent ces diverses approches, qui viennent des psychologues.

Apprentissage par instruction

On aide l’apprenant à apprendre en lui proposant un enseignement, une forme de cours. C’est typiquement le didacticiel tutoriel de l’EAO classique. On est dans l’ordinateur tuteur, autre catégorie classique.

Apprentissage par l’action

On demande à l’apprenant de prendre l’initiative, d’agir et d’observer le résultat de ses actions. C’est typiquement le cas des logiciels de simulation, simulation de diagnostic médical ou de diagnostic de panne sur une machine, simulation de gestion d’une entreprise, simulateur de vol pour la formation des pilotes d’avions... Il y a en général une forte expertise informatique dans le logiciel qui doit être capable de fournir à l’utilisateur le résultat auquel conduiront ses actions, ses propositions. Le module de calcul du produit est l’élément-clé du produit. Evidemment en langues on ne peut prétendre atteindre un degré de réalisme suffisant et quand on veut s’approcher de la simulation on doit se limiter à des formes de choix fourni (de type QCM). On propose à l’apprenant deux ou trois répliques possibles dans un dialogue filmé par exemple. Il est alors sans doute difficile de parler d’apprentissage par l’action. L’apprenant est vraiment loin des actions qu’il aura à mener après la fin de son apprentissage.

On est dans une forme de l’ordinateur outil souvent opposé à l’ordinateur tuteur.

On notera que certains psychologues rangent les exerciseurs dans la catégorie "apprentissage par l’action". Cela est évidemment gênant du point de vue de la didactique des langues, surtout si l’on pense aux approches actionnelles actuelles. Un exercice structural semble loin d’une action de l’apprenant...

Apprentissage par consultation

L’apprenant consulte des documents, des données pour apprendre. Typiquement le cas de la navigation dans un hypertexte. Ici encore on est dans l’ordinateur outil.

Apprentissage par exploration

Cette catégorie est parfois ajoutée au trio ci-dessus. Voir l’article de Tricot et al.. Tricot, A., Pierre-Demarcy, C., El Boussarghini, R. (1998). Définitions d’aides en fonction des types d’apprentissages dans des environnements hypermédia. In J.-F. Rouet & B. de La Passardière (Eds.), Hypermédias et Apprentissages 4. (pp. 41-58). Paris : Presses de l’INRP / EPI.

Voici une citation : "Nous désignons les situations d’apprentissage par exploration comme des situations « où l’apprenant doit résoudre un problème de sélection d’information dans un espace documentaire et comprendre les documents sélectionnés, pour élaborer une représentation synthétique du contenu de ces documents sélectionnés »".