<:en-tête:>

 

    Autoformation et multimédia    Didactique    Linguistique    Ingénierie de formation

Archives de la page d’accueil - Février 2015

 


-  "Le simple fait qu’il soit possible de former à des coûts raisonnables une audience de taille conséquente signifie-t-il qu’on doive le faire ? Ce débat est malheureusement par trop souvent éclipsé par les effets d’annonce à répétition, (...) Le risque est que l’on finisse par jeter le bébé avec l’eau du bain faute de résultats spectaculaires, et que les MOOC terminent au Panthéon des technologies qui devaient révolutionner à tout jamais l’éducation et la formation" (Matthieu Cisel dans DMS).

-  Cri d’alarme du président de l’APLV sur la situation des langues dans le supérieur (source : Lettre de l’APLV).

-  "Les Moocs ne sont pas un feu de paille" dit Alain Mille dans La Tribune Acteurs de l’économie.

-  "... plus on est amateur de loisir numérique, plus les attentes sont fortes et précises et moins on se laisse berner par des imitations approximatives. Moins aussi on est prêt à accepter que les codes habituellement réservés aux loisirs soient détournés vers le ’sérieux’" (dans un texte sur les jeux sérieux à lire sur le carnet Mondes sociaux, source : liste NUmerUniv).

-  "Classements : un impact grandissant sur les stratégies des universités" (EducPros)

-  Une splendide citation : "La démocratisation de l’enseignement supérieur appelle une révolution pédagogique. C’est l’enjeu du numérique, des amphis inversés et des Mooc" (de Geneviève Fioraso, voir ici ou ici).